Newsletter

Les acides hyaluroniques injectables, comment s’y retrouver et lequel choisir !

Retour vers les articles
Publié le 04.06.2020 par Catherine Larnier

Aujourd’hui il existe de nombreux produits injectables à base d’acide hyaluronique. J’ai souvent constaté en consultation que les patients ne savent pas toujours ce qui leur a été injecté, en termes de substance mais aussi en termes de produits. Pourtant il est pertinent de savoir si tous les injectables sont identiques. Il y a des prix différents. Pourquoi cette disparité et est-ce un critère de choix au moment de l’injection ?

L’acide hyaluronique est devenu très populaire en médecine esthétique car il est présent naturellement dans la peau humaine. Il est responsable de sa bonne hydratation, l’image typique des bonnes joues de bébé.

Première règle : utiliser l’acide hyaluronique adéquat pour la zone que l’on veut injecter.

Un gramme d’acide hyaluronique peut capter jusqu’à 1 litre d’eau, cette qualité appelée pouvoir hydrophile varie beaucoup d’un produit à l’autre. Il faudra s’y intéresser de très près en fonction des zones que l’on veut injecter.

  •  Lors du remplissage des rides ou de l’augmentation de volume, un acide peu hydrophile sera sélectionné pour éviter un gonflement trop important. C’est notamment le cas au niveau des cernes. Le résultat que l’on recherche après injection doit être naturel.
  • Pour réhydrater la peau, l’acide hyaluronique sélectionné sera volontairement très hydrophile, comme c’est le cas pour les skinboosters pour qu’il capte un maximum d’eau.
frau-bekommt-spritze-gegen-augenfalten
Sélectionner le bon acide hyaluronique en fonction de la zone injectée.

Deuxième règle : sélectionner l’acide hyaluronique selon l’effet recherché

Au début les acides hyaluroniques utilisés en médecine esthétique servaient à remplir les rides et en particulier le fameux sillon nasogénien. On utilisait des acides peu ou moyennement réticulés, appelés classiquement les fillers. Leur longévité était courte, en général inférieur à 6 mois.

Depuis plusieurs années, les médecins ont recherché à créer des volumes ou à compenser des pertes de volume du visage. On a commencé à parler d’acide hyaluronique volumateur.

Le procédé chimique qui va permettre de créer un acide plus ou moins volumateur, est appelé “réticulation”. Les acides volumateurs sont en général fortement réticulés, et ils servent aux remodelages des contours du visage notamment. Le dernier né de chez Allergan, VoluxR a été conçu pour redessiner le menton et l’ovale du visage. Il est fortement réticulé avec une viscosité élevée. Par contre, l’acide hyaluronique sélectionné dans le comblement d’une cerne n’est pas trop réticulé donc peu volumateur et peu hydrophile comme signalé dans la première règle. Nous utilisons VolbellaR, dans cette indication.

Les pommettes sont une zone souvent injectée car elles vont jouer un rôle important dans le lifting du visage. Pour obtenir des pommettes de star, l’acide hyaluronique doit être très volumateur et on utilise plus volontiers la canule que l’aiguille pour avoir un effet homogène sur toute la pommette.  Le produit phare dans cette indication est VolumaR, l’acide hyaluronique le plus vendu au monde.

Troisième règle : utiliser un acide hyaluronique que l’on connait et qui présente des garanties de sécurité

En Europe, l’acide hyaluronique n’est pas considéré comme un médicament et les laboratoires n’ont pas besoin de soumettre un dossier clinique pour être enregistré. A l’inverse aux Etats-Unis, la FDA demande un dossier très conséquent aux laboratoires. Dans nos centres Otelina Medesthetic, nous avons choisi d’utiliser des acides hyaluroniques approuvés par la FDA et bien sûr par les autorités suisses et européennes. Nous travaillons avec la gamme JuvedermR d’Allergan. Nos acides hyaluroniques ne sont pas les moins chers du marché mais nous savons qu’ils ont été parfaitement étudiés pour être enregistrés et utilisés. Le prix va aussi fortement varier si l’acide hyaluronique injecté est peu concentré et peu réticulé. Par exemple une seringue de skinbooster coûte moins cher qu’un acide hyaluronique volumateur. Les acides hyaluroniques de première génération, communément appelé les fillers sont également moins chers que les acides hyaluroniques dernière génération.

En conclusion, au moment de prendre la décision de faire une injection d’acide hyaluronique, plusieurs critères doivent être pris en compte et vous devez vous orienter vers un centre expert en injectables pour avoir un bon résultat naturel et en toute sécurité.

mann-bei-schonheitsoperation